Mal des transports : 3 astuces pour les éviter

Maux de tête, nausées, les voyages en voiture sont souvent une expérience atroce pour les personnes plus fragiles. Chaque voyage, que ce soit avec la famille ou dans le cadre professionnel, est gênant autant les uns que les autres. Pour éviter ce problème, sachez qu’il existe des méthodes efficaces pour éviter le mal des transports.

Avoir un estomac rempli

Dans la croyance populaire, il est bien connu que le fait d’avoir mangé ne peut qu’accentuer la sensation de malaise pendant le voyage. Alors sachez que cette croyance est fausse. Vaut mieux avoir mangé pour avoir un estomac bien rempli avant d’entamer la route. D’une manière logique, un estomac vide provoquera des contractions à ce niveau à cause des nausées. Cela créera ainsi un cycle vicieux entre la nausée et les contractions, ce qui vous pourrira votre voyage. Toutefois, il est préférable de ne prendre qu’un repas léger tout en priorisant les aliments solides. À savoir, des céréales, une banane et surtout éviter les produits laitiers.

Le gingembre

C’est bien connu, le gingembre est efficace pour pallier les problèmes de nausées. Si vous allez partir en voyage et que vous avez peur de faire des malaises sur les trajets, il ne vous suffira que de consommer du gingembre sur la route. Bien évidemment, il ne s’agit pas forcément de consommer du gingembre à l’état cru. Pour ce faire, vous pouvez par exemple préparer des gingembres confits ou des bonbons au gingembre pour bénéficier de ses effets. Toutefois, vous faites erreur si vous pensez que boire un rhum arrangé au gingembre et espérer éviter le mal du transport. Pensez à vous en tenir à des produits légers que vous pouvez consommer sur la route. Vous pouvez les prendre toutes les deux ou trois heures, si vous allez faire de longs trajets. Si le gingembre ne vous tente pas trop, vous pouvez aussi tenter d’autres produits naturels comme le sucre d’eau de mélisse à titre d’exemple. Il y a aussi l’alcool de menthe pour les adultes.

Limitez vos mouvements !

La meilleure manière d’éviter le mal des transports est d’être bien calé dans son siège tout au long du trajet. Vous devez absolument éviter de faire trop de mouvement avec votre tête. Cela s’explique par la présence de liquide dans la partie interne de l’oreille. Pendant les virages et freinages brusques, ce liquide va se mettre en mouvement, ce qui va déboussoler le cerveau. Pour pallier le problème, il est conseillé de fixer une chose qui vous servira de repère. Le cerveau aura plus de stabilité dans ce cas. Pour les plus fragiles, pensez à faire le voyage sur le côté passager du siège avant pour avoir un large champ de vision et éviter d’être déboussolé.

Qu’est ce que l’écotourisme ? Où le pratiquer ?
Road trip : quels critères pour bien choisir son véhicule ?